SED

  • Posted on: 19 May 2014
  • By: admin
  • Updated on: 10 June 2014
Date: 
26-06-14
Détails: 

Chers collègues,
Une réunion du groupe de travail "systèmes à événements discrets" (SED) du GDR MACS aura lieu le 26 juin 2014 au CNAM Paris.
La réunion se déroulera de 10h00 à 17h00.
Notez, s'il vous plaît, le changement de salle par rapport à l'annonce précédente : la réunion se tiendra dans la salle 30 .-1.01  (accès 30,  -1 : sous-sol , salle n° 01).
Accès
(voir plan joint ou le lien) : Métro "Arts et Métiers" ou "Réaumur Sébastopol", Entrée 2 Rue Conte.

Programme de la réunion :
10h - 13h : exposé de Nadir Fahri "Upper bounds for the travel time on traffic systems", exposé de Karla Quintero "Vers un nouveau produit d’automates (max, +) pour des problèmes d’ordonnancement",
13h-14h30 : pause déjeuner (possibilité de déjeuner ensemble à la "cantine" du CNAM, à la charge des participants)
14h30 - 17h : exposé de Thomas Chatain "Une comparaison de modèles pour les systèmes répartis temps-réel ",  questions et informations diverses sur la vie du GT.

Au plaisir de vous voir nombreux à cette réunion,
Laurent Piétrac et Sébastien Lahaye

-------------------------------
Résumé des exposés
"Upper bounds for the travel time on traffic systems" par Nadir Farhi (IFSTTAR, GRETTIA team)
A key measure of performance and comfort in a road traffic network is the travel time that the users of the network experience to complete their journeys. Travel times on road traffic networks are stochastic, highly variable, and dependent on several parameters. It is, therefore, necessary to have good indicators and measures of their variations. The approach we propose here consists in using an algebraic formulation of the cell-transmission traffic model on a single-lane road, where the car-dynamics is seen as a linear min-plus system. The impulse response of the system is derived analytically, and is interpreted as what is called a service curve in the network calculus theory (where the road is seen as a server). The basic results of the latter theory are then used to derive an upper bound for the travel time through the road. Possible extensions of this approach to acyclic road networks are presented.

"Vers un nouveau produit d’automates (max, +) pour des problèmes d’ordonnancement" par Karla Quintero (Ampère/Thales)
On définit les bases pour un nouveau produit d’automates (max, +) qui minimise le temps d‘exécution d’un ensemble de tâches. La contribution principale est orientée vers les systèmes avec des conflits de partage de ressources dans lesquels un ensemble de tâches doit être exécuté au plus tôt. Les conflits sont modélisés avec des automates (max,+) qui sont classés par rapport à ce que l’on définit comme des /dateurs globaux/. Une structure basée sur des dateurs est proposée pour déterminer un ordonnancement qualitativement optimal. Cette analyse basée sur des dateurs repose sur les définitions des /dateurs globaux, privés/ et /synchronisants/ et réussit à réduire considérablement le spectre de
solutions pour trouver des ordonnancements optima. Le cas d’étude proposé est un terminal maritime pour l’exportation de pétrole.

"Une comparaison de modèles pour les systèmes répartis temps-réel" par Thomas Chatain (LSV, ENS Cachan)
De nombreux formalismes sont disponibles pour modéliser des systèmes répartis temps-réel. Je montrerai plusieurs extensions temporisées des réseaux de Petri, ainsi que les réseaux d'automates temporisés. Je rappellerai les principaux résultats connus concernant l'analyse de ces modèles et l'expressivité des formalismes. Pour finir, je montrerai comment adapter ces résultats lorsqu'on s'intéresse à la sémantique distribuée de ces modèles, c'est-à-dire lorsqu'on prend en compte la distribution des actions sur différents composants.