ASHM

  • Posted on: 10 November 2014
  • By: admin
  • Updated on: 7 March 2019
En bref
Nom complet: 
Automatisation des Systèmes Hommes-Machines
Liste de diffusion: 
Détails

Un système homme-machine est un système dans lequel une entité ou des entités humaines interagissent avec une ou plusieurs entités techniques via un système ou des systèmes de communication. En général, ce type de système est qualifié de complexe : est-ce la complexité du système qui rend nécessaire la présence humaine ou est-ce la présence humaine qui rend le système complexe ? Au niveau de l’automatisation de procédés, un système automatisé est-il entièrement autonome ou nécessite-t-il la présence humaine pour le contrôler, le superviser ou le maintenir dans un état de fonctionnement acceptable. Sa conception requiert toutefois la ou les compétences d’experts humains ! Les recherches dans les systèmes homme-machine s’associent de fait à celles concernant d’autres appellations telles que les systèmes sociotechniques, les systèmes anthropocentrés ou anthropotechniques, les systèmes multiagents, les systèmes coopératifs, les systèmes de systèmes, les systèmes cyberphysiques et humains. Le point commun de ces systèmes est leur complexité due à la présence de composants multiples interconnectés et communicants.

Le paysage français actuel propose plusieurs actions structurantes relatives aux recherches liées aux Systèmes Homme-Machine, telles que :

  • L’action SYSHOMM (Systèmes Homme-Machine) du précédent GdR MACS
  • Le GIS GRAISyHM (Groupement d’Intérêt Scientifique en Automatisation Intégrée et Systèmes Homme-Machine) regroupant tous les laboratoires d’Automatique de la Région Nord-Pas de Calais.
  • Le GdR I HAMASYTI (Groupement de Recherche International Human-Machine Systems in Transportation and Industry) intégrant trois laboratoires français (HEUDIASyC, le CReSTIC, et le LAMIH) et quatre partenaires européens (TU Delft, TU Berlin, Univ. Leeds, Univ. Aachen).
  • L’AFIHM (Association Française en Interaction Homme-Machine).
  • Le Comité Technique Human-Machine Systems de l’IFAC.
  • L’IFRATH (Institut Fédératif de Recherche sur les Aides Techniques pour personnes Handicapées)

Cette liste n’est pas exhaustive, mais montre à quel point les problématiques de recherche sur les systèmes homme-machine intéressent les communautés scientifiques, y compris celle de l’automatique et plus largement du GdR MACS. Le nouveau projet scientifique de celui-ci met d’ailleurs en avant l’intérêt de la prise en compte des facteurs humains dans la conception, l’analyse et l’évaluation des systèmes. Le GT ASHM a ainsi vocation à fédérer des chercheurs du GdR MACS autour de la thématique Systèmes Homme-Machine d’une part, et d’interagir avec d’autres communautés scientifiques SHM, comme l’informatique, la mécanique et la biomécanique et la psycho-ergonomie pour garantir des échanges enrichissants et constructifs.

Dans ce contexte, le groupe de travail ASHM s’intéresse prioritairement aux problématiques de l’automatisation dans le contexte des systèmes Homme-Machine et des applications de ce type de systèmes. Les thématiques abordées sont :

  • La modélisation de l’opérateur humain, cognitive, comportementale, biomécanique (motricité).
  • La coopération Homme-Machine, notamment les problématiques de contrôle partagé, et répartition dynamique (tâches, fonctions) et du contrôle supervisé. L’étude est faite également des niveaux d’automatisation, des tâches de surveillance et de supervision et de l’aide à la décision.
  • La conception, notamment la conception centrée sur l’homme, le support à la coopération, la co-conception
  • La sûreté de fonctionnement : l’erreur humaine, la notion de résilience.

Les champs d’application sont divers, ce qui montre la richesse des thématiques de recherche de ce GT : les systèmes de transport, les systèmes de production de bien ou de services, la cindynique, la domotique, les systèmes hospitaliers, la biomécanique, la robotique, les systèmes téléopérés, les systèmes multiagents, etc.

Ces thèmes du GT ASHM peuvent s’orienter sur la création ou l’adaptation d’outils, modèles et méthodes propres à l’automatisation des systèmes homme-machine, et ce dans différents contextes de conception, d’analyse et d’évaluation, en situation normale, dégradée ou sans précédent. Des situations d’interaction entre un opérateur humain et une machine ou entre  groupes d’opérateurs humains et différentes machines peuvent être étudiées sous différentes formes : analyse de sûreté de fonctionnement sous l’angle de la fiabilité humaine et  organisationnelle, validation de modèles de simulation de comportement de systèmes homme-machine, implémentation de processus d’apprentissage de ces comportements, étude de modes de répartition ou de délégation de fonction entre hommes et machines, etc. Des concepts plus récents comme la résilience face à des situations sans précédent, la dissonance entre connaissances, les affordances pour l’apprentissage par tâtonnement, le renforcement des croyances ou des préférences, doivent également être abordés. Enfin les domaines d’application sont très larges : transport, biomécanique, robotique, production, handicap, etc.