MOSAR

  • Posted on: 17 September 2012
  • By: admin
  • Updated on: 8 March 2019
En bref
Nom complet: 
Méthodes et Outils pour la Synthèse et l'Analyse en Robustesse
Liste de diffusion: 
Détails

La théorie de la commande robuste a atteint ces dernières années un degré de maturité théorique important. Ainsi, dans le cadre linéariste, les récentes avancées ont permis de formaliser l’écart entre système physique et modèle mathématique à travers la notion de modélisation incertaine et de systématiser la caractérisation des comportements des systèmes de commande par la définition de multiples niveaux de performance. De nombreuses méthodes systématiques de synthèse robuste ont également été développées permettant ainsi de définir un cadre unifié allant de la modélisation incertaine à l’analyse et la synthèse de lois de commande robuste. Malgré ce corpus théorique important, de nombreux problèmes théoriques sont encore ouverts et n’ont pas encore trouvé de solution académique complète ou de solution numérique satisfaisante (synthèse de lois de commande d’ordre réduit, problèmes multi-performances, gestion numérique de la complexité...). Outre les approches théoriques issues du périmètre scientifique habituel du groupe (automatique linéaire, non-linéaire, analyse et synthèse en robustesse...), une ouverture vers les mathématiques appliquées (algèbre linéaire, systèmes de grande dimension ou de dimension infinie, ...) et particulièrement l’optimisation est maintenant privilégiée. Cette ouverture correspond également à un souci des industriels chez lesquels les outils de la commande robuste sont maintenant bien introduits. Néanmoins la maîtrise complète de ces outils se heurte à ces problèmes non résolus particulièrement mis en évidence sur les applications industrielles caractérisées par des modèles de grande dimension et/ou des cahiers des charges très complets et hétérogènes.

Partant du constat précédent, l’objectif de ce groupe est double. D’une part, il s’agit de jouer le rôle habituel académique d’animation de la communauté scientifique nationale. La vocation première du groupe est donc d’accueillir des exposés sur des résultats théoriques préliminaires et sur les derniers développements dans le domaine. Cet objectif essentiel ne doit pas pour autant occulter le souci du groupe à l’égard de la diffusion des résultats acquis tant en direction des doctorants que du monde industriel. La mise en place d’une politique d’exposés tutoriels récurrents  doit permettre de répondre à cet objectif. Réciproquement, le groupe accueille très largement des exposés applicatifs permettant la confrontation des théories développées avec des problèmes réalistes.