OSYDI

  • Posted on: 17 September 2012
  • By: admin
  • Updated on: 21 March 2019
En bref
Nom complet: 
Outils pour l’analyse et la Synthèse de sYstèmes de Dimension Infinie
Liste de diffusion: 
Détails

La thématique de ce nouveau groupe de travail est focalisée sur l’analyse, l’estimation et la commande de processus décrits par des modèles dynamiques de dimension infinie. Ce groupe vise lus particulièrement à regrouper les chercheurs travaillant sur le développement d’outils et méthodes pour l’analyse et la synthèse de systèmes de dimension infinie, en couvrant un champ disciplinaire allant de l’étude théorique à la mise en oeuvre expérimentale ainsi qu’aux applications industrielles où le couplage espace-temps s’avère fondamental à prendre en compte. Les  systèmes de dimension infinie étudiés dans ce GT sont décrits par des équations à retards, des équations aux dérivées partielles, des systèmes à ports Hamiltoniens ou des systèmes  fractionnaires. Il reprend donc en totalité les activités des précédents groupes de travail SAR (systèmes à retards) et EDP (Théorie et applications de la commande des systèmes à paramètres  épartis).

D’un point de vue scientifique, les thématiques abordées dans ce GT concernent l’étude de stabilité, la commande et l’observation de systèmes de dimension infinie,  suivant 5 axes :

  • Approche fréquentielle des systèmes de dimension infinie : Outils de représentation entréesortie par des fonctions de transfert, détections de pôles instables.
  • Approche temporelle des systèmes de dimension infinie : Lyapunov, Lyapunov-Krasovskii, systèmes non linéaires, transformations intégrales, backstepping, techniques de prédiction, ...
  • Approche algébrique des systèmes de dimension infinie : Lien avec le calcul formel.
  • Approche par la théorie des opérateurs des systèmes de dimension infinie : contrôlabilité, observabilité, méthodes géométriques.
  • Approximation numérique et contrôle : Calcul numérique des systèmes de dimension infinie, convexification de problèmes d’optimisation, discrétisation et semi-discrétisation pour le contrôle et/ou l’observation.

Du point de vue applicatif, les domaines d’applications sont multiples :

  • - Information et Communication :
    • algorithmes anti-congestion des réseaux informatiques haut débit ATM
    • interfaces haptiques et systèmes à retour d’effort
    • architectures électroniques embarquées, ...
  • - Sciences pour l’Ingénieur :
    • spatial et aéronautique (retard de mesure, propagation des perturbations,...)
    • conduite de forage dans la production pétrolière et de gaz,
    • réseaux de distribution d’énergie,
    • canaux d’irrigation,
    • échangeurs thermiques, réacteurs tubulaires, ...
  • - Sciences du vivant
    • épidémiologie,
    • modélisation et régulation de processus physiologiques, ...