IMS2

  • Posted on: 17 September 2012
  • By: admin
  • Updated on: 8 March 2019
En bref
Nom complet: 
Intelligent Manufacturing & Services Systems
Liste de diffusion: 
Détails

Le GT IMS2 est composé d’environ 140 membres. Son objectif est d’étudier les architectures de commande de systèmes manufacturiers ou de services caractérisés par un ensemble d’entités autonomes dont les relations ne sont pas nécessairement intégrées hiérarchiquement. En d’autres termes, des relations hétérarchiques peuvent exister, mettant en jeu des mécanismes de coopération ou de négociation entre les entités. Le GT hérite ses fondements théoriques de l’Intelligence Artificielle (IA), l’IA distribuée, la recherche opérationnelle, la théorie de la commande, la simulation et la modélisation des systèmes à évènements discrets, l’intelligence ambiante, les sciences de l’information, la robotique/mécatronique, parmi d’autres domaines. L’intelligence peut être embarquée au sein des matériaux, composants, produits, ressources, ou équipements distants, ce qui permet à ces entités de participer activement à l’efficience globale du process industriel. Les modélisations holoniques et multi-agents constituent des approches typiques qui peuvent être utilisées. Des mécanismes d’aide à la décision multicritère (par exemple stigmergie, champs de potentiel, essaims, hiérarchie analytique) peuvent aussi être utilisés efficacement et les solutions techniques sont crédibles dorénavant grâce aux technologies CPS. Les problématiques typiques adressées par le GT concernent la localisation, le management de la performance et de la robustesse, la preuve de propriétés, la soutenabilité, la sécurité, l’interopérabilité avec les systèmes d’information existants et les méthodologies de déploiement, parmi d’autres. Les applications ne sont pas seulement liées à la phase production du cycle de vie du produit, mais également aux services impliqués dans les activités de la Supply Chain, dans la distribution d’énergie et dans les domaines de la santé.

L’étude et la conception de systèmes de pilotage distribués constituent une spécificité forte et novatrice de ce GT. Dans ce cadre, de nouveaux types d’architectures peuvent être étudiés, des architectures totalement hétérarchiques aux architectures mixtes présentant des liens hiérarchiques et hétérarchiques entre entités. Ce qui caractérise ce GT et différencie clairement son approche des approches habituelles (est que les éléments constitutifs des systèmes à piloter sont considérés habituellement de manière passive (produit, ressource, stock, systèmes de transport, etc.) et que dans le cadre du GT, ils deviennent alors acteurs (informants, communicants, décideurs ou initiateurs d’actions) dans les différents processus de management et de contrôle. Le GT se positionne ainsi clairement dans la communauté internationale dans la mise en oeuvre des technologies CPS ou orientées Industrie4.0 par exemple.