IMS2

  • Posted on: 17 September 2012
  • By: admin
  • Updated on: 30 September 2016
En bref
Nom complet: 
Intelligent Manufacturing & Services Systems
Liste de diffusion: 
Mots-clés: 

Systèmes multi-agents – Holonic Manufacturing Systems – Systèmes contrôlés par le produit – conduite/contrôle de systèmes de production (biens et services)

Détails
Objectifs: 

L’évolution actuelle des besoins vers plus de réactivité, flexibilité couplée à la nécessité d’optimiser toujours plus l’utilisation des ressources à coûts sans cesse réduit ont poussé depuis quelques décennies les chercheurs et industriels à se tourner vers des solutions de gestion et de contrôle plus agiles pour lesquels des entités décisionnelles autonomes peuvent coopérer entre elles ou négocier afin de réagir en temps réel ou de remettre en cause très rapidement les contraintes qui conditionnent leurs décisions. Ainsi de nouveaux paradigmes de contrôle et pilotage ont vu le jour, impliquant des architectures distribuées et des systèmes de prise de décision hétérarchiques (par opposition à hiérarchiques). L’apparition depuis quelques années de nouvelles technologies de communication a rendu ce nouveau paradigme plus réaliste et plus attractif.

L’étude et la conception de tels systèmes constituent une spécificité forte et novatrice de ce GT. Dans ce cadre, de nouveaux types d’architectures peuvent être étudiés, des architectures totalement hétérarchiques aux architectures mixtes présentant des liens hiérarchiques et hétérarchiques entre entités. Les technologies actuelles de type Auto-ID, en particulier RFID, dans un contexte d’intelligence ambiante, d’informatique embarquée et distribuée, permettent également d’octroyer à des coûts sans cesse réduits des capacités de décision et d’information aux entités composants les systèmes de production . Celles-ci pouvant être les ressources matérielles mais aussi les produits qui deviennent alors acteurs (ou initiateurs d’actions) dans les différents processus décisionnels de management (les systèmes contrôlés par le produit relèvent à coup sûr de cette thématique, le projet exploratoire SCP ayant permis de poser les fondations de ce GT).

L’objectif scientifique de ce GT est ainsi d’étudier les systèmes et architectures caractérisés par des relations autres que purement hiérarchiques entre entités décisionnelles autonomes. Les modèles construits se basent sur différents outils principalement issus du domaine de l’intelligence artificielle, de la recherche opérationnelle, des systèmes à événements discrets et de la simulation. L’objectif porte également sur la résolution des problèmes inhérents à ce type d’approche, en particulier, la vérification et la garantie des performances de ces architectures, l’interopérabilité avec les systèmes d’information et de décision existants et la définition de méthodologies de déploiement. La notion d’intelligence, même si sa définition est délicate, caractérise pleinement les activités originales qui relèvent de ce GT. L’impact des concepts d’intelligence et d’autonomie décisionnelle devra être analysé tout au long du cycle de vie des produits et des systèmes, et non seulement en phase de production ou de logistique externe. Le cadre applicatif concerne la production de biens, mais également de services, en particulier, le secteur hospitalier ou le transport, tertiaire en général.

Ce GT ambitionne également de fédérer une communauté relativement disparate en France bien qu’identifiable au niveau international. La finalisation autour de la production de biens et de services permettra de créer des liens entre les acteurs des communautés automatique (SED, informatique industrielle, sûreté de fonctionnement, simulation, systèmes holoniques, systèmes contrôlés par le produit), robotique (robotique mobile, mécatronique), informatique (IA, SMA/multi-agents, intelligence ambiante, RO et techniques d’optimisation), mécanique (PLM, conception produit), et éventuellement électronique pour les aspects télécommunication et embarquée. Des liens avec le domaine des nano-sciences pourront également être envisagés.

Méthode: 
  • Intelligence artificielle et intelligence artificielle distribuée,
  • Systèmes multi-agents, systèmes holoniques
  • Recherche opérationnelle
  • Simulation
  • Systèmes à événements discrets
Fonctionnement: 

Le GT se réunira hors journées nationales STP pour des séances de travail spécifiques organisées selon les thèmes précédemment cités (environ 3 fois et pourrait traiter alternativement les divers thèmes de l’axe). Il se réunira pendant les journées nationales STP pour des réunions transverses avec les autres GT du GDR qui ont explicitement émis un intérêt certain pour ce GT. Ce qui ferait environ entre 4 et 5 réunions par an

Transfert: 
  • Objectif : déploiement en industrie et services du concept de pilotage par entités autonomes coopérantes pour le cycle de vie des produits (conception, production, exploitation, recyclage),
  • Moyens :Projets FUI, dépôts de brevets, thèses CIFRE