Intégration de données d'ingénierie hétérogénes en environnements PLM/CAO avancés : Reverse Engineering et Maquette Numérique

  • Posted on: 14 November 2016
  • By: alexandre.durup...
  • Updated on: 6 September 2017
Type rectrutement: 
Sujet de thèse
Section: 
26 (Mathématiques appliquées et applications des mathématiques)
60 (Mécanique, génie mécanique, génie civil)
61 (Génie informatique, automatique et traitement du signal)
Entité et lieu: 
UTC - Université de Technologie de Compiègne - Laboratoire Roberval
Urgent ?: 
oui
Détails: 

Mots clés : PLM/CAO, Maquette numérique avancée, Gestion de données hétérogènes, Gestion de connaissances, Reconnaissance de formes, Intelligence Artificielle

Intégration de données hétérogènes, PLM/CAO, domaine du patrimoine industriel.

L’axe « Systèmes Intégrés : Produit Process » de l’unité de recherche Roberval – UMR CNRS 7337 a notamment pour thématique de recherche « l’intégration de données hétérogènes ». L’objectif principal est de proposer des méthodes et des modèles visant à améliorer des échanges de données et la gestion d’information issues d’expertises métiers dans le cycle de vie d’un produit. L’échange, le flux, le traitement et l’exploitation de données hétérogènes sont des enjeux majeurs futurs pour l’industrie.

Les systèmes PLM (Product Lifecycle Management) permettent, en partie, de gérer ces données. Cependant, l’augmentation du nombre de données hétérogènes acquises tout au long du cycle de vie d’un produit va rendre de plus en plus complexe leur gestion en termes de dépendances, de traçabilité et d’exploitation métier. Ces données sont hétérogènes par leur type, elles peuvent représenter une ou plusieurs maquettes numériques (notion de DMU – Digital Mock-Up), des plans, des photos, des résultats de scan, des documents de maintenance ou des informations liées à l’usage etc.

Le domaine du patrimoine est tout aussi concerné par ces enjeux. Définir l’authenticité, et l’unicité d’un objet par des experts du patrimoine nécessite une analyse longue et manuelle des données « documentaires » associées à l’objet. Ces données sont hétérogènes par leur format et peuvent être des données 2D (photos, croquis, schéma), 3D (scan, maillage, photogrammétrie, voire maquette numérique) ou textuelles. Cette thèse se focalisera sur les données hétérogènes et consistera à les organiser pour permettre la classification, l’indexation, la mise en relation des signatures de l’objet. La finalité de la thèse est de proposer une méthodologie d’intégration de données hétérogènes visant à assister le travail d’expert en patrimoine les aidant ainsi à prendre des décisions sur l’authenticité et l’unicité d’un objet.

Cette thèse se déroulera dans le cadre du projet ANR RéSeed qui vise à mettre en place une nouvelle méthodologie, un outil et un format interopérable pour permettre l’alliance de la digitalisation sémantique et physique des objets du patrimoine.

L’UTC/UTT dans, le cadre de ce projet, seront impliquées dans l’encadrement de la thèse.