Méthodes et Outils pour l’Estimation du RUL des Systèmes Complexes.

  • Posted on: 25 February 2021
  • By: Khanh Nguyen
  • Updated on: 26 February 2021
Type recrutement: 
Master
Section: 
26 (Mathématiques appliquées et applications des mathématiques)
61 (Génie informatique, automatique et traitement du signal)
Entité et lieu: 
LGP, École Nationale d’Ingénieur de Tarbes (ENIT)
Urgent ?: 
oui
Détails: 

 

Encadrement : Dr. Khanh Nguyen, Dr. Ayeley Tchangani, Prof. Kamal Medjaher

Profil recherché : Master/ Ingénieur en Automatique, Mathématique appliqué

Connaissances souhaitées : Python, Matlab, modélisation

Période : à partir du début février-mars 2021 (4 - 5 mois) 

Lieu de travail : LGP, École Nationale d’Ingénieur de Tarbes (ENIT)

Pour postuler : Envoyer un CV, une lettre de motivation, des relevés de notes à : tnguyen@enit.fr et ayeley.tchangani@iut-tarbes.fr

 

Contexte et description succincte du sujet

L’obtention du RUL (Remaining Usuful Life) ou « Durée de Vie Résiduelle » d’un système au sens large constitue une donnée importante pour la gestion de ce système en termes notamment de son maintien en conditions opérationnelles (MCO). En effet, si à tout moment de la vie d’un système, on pouvait disposer de cette donnée, on pourrait efficacement organiser sa gestion en termes de maintenance préventive ou même de son remplacement préventif.  Des travaux ont été entrepris dans ce sens par différents chercheurs dans le champ du PHM (Pronostics and Health Management) et de la maintenance prédictive en général, voir [1-5] et les références citées à l’intérieur de ces publications pour se faire une idée des travaux entrepris dans ce domaine. Si des contributions sérieuses dans le processus de calcul du RUL ont été proposées dans la littérature [1-3], pour des systèmes et/ou des architectures des systèmes simples, il demeure que des méthodes et outils sont à développer pour faire face à des systèmes réels beaucoup plus complexes en général. Dans ce sens, l’analyse dysfonctionnelle qualitative des systèmes complexes peut révéler un regroupement de leurs composants en sous-groupes appelés coupes minimales permettant de traiter chaque sous-groupe indépendamment [5].

L’objectif de ce stage est donc de faire l’état de l’art de la littérature traitant des méthodes et outils d’analyse et de regroupement hiérarchique des systèmes afin qu’en s’appuyant par exemple sur les travaux de [1-5] proposer une méthode de généralisation de l’estimation du RUL pour des systèmes complexes. Ce sujet assez générique offre des opportunités au stagiaire d’interagir avec des outils informatiques et d’intelligence artificielle (Matlab, Python, Netica, etc.) en vogue en ce moment.