recrutement

Enseignant en génie électrique avec mission recherche H/F

Type de recrutement
Enseignant·e-Chercheur·euse
Durée
Urgent
oui
Rattachement
Arts et Métiers Sciences et Technologies
Fin de l'affichage

Missions / Activités

ENSEIGNEMENT

 

L’enseignant(e) assurera principalement ses enseignements dans le cadre de la formation d'ingénieurs ‘Parcours Grande École’, au sein des unités d'enseignement disciplinaires liées au génie électrique, à la mécatronique et à l’automatique. Les enseignements seront principalement dans le domaine des « courants forts » :

  • Réseaux : systèmes triphasés équilibrés, couplages, modèles monophasés équivalents, puissances, compensation du facteur de puissance…
  • Conversion magnétique : transformateur, champ tournant, machines électriques alternatives…
  • Électronique de puissance : principes, composants, cellules de commutations, principaux convertisseurs de puissance (conversion DC/DC, DC/AC, AC/DC), filtrage…
  • Traitement du signal : capteurs, conditionnement analogique, échantillonnage, analyse fréquentielle…
  • Commande de machines : motion control, commande scalaire et vectorielle

 

Il/elle aura en charge la gestion du laboratoire d’enseignement en génie électrique et la coordination des enseignements. Une expérience et une appétence sur la mise en œuvre ou le développement de Travaux Pratiques sera appréciée.

 

Par ailleurs, les Campus Arts et Métiers développe une collaboration pédagogique innovante articulé autour d’enseignements commun en distanciel et en local. Dans ce cadre l’enseignant(e) recruté(e) sera le pivot de cette expérimentation. En concertation avec les enseignants du campus de Lille il ou elle participera à l’élaboration progressive de supports pédagogiques communs (cours, ED et évolution des maquettes de TP), mais aussi à des expérimentations pédagogiques exploitant les outils multimédias, ou des concepts pédagogiques innovants (enseignement par projets, classe inversée…).

 

RECHERCHE

 

L’enseignant(e) pourra se rattacher aux thématiques de recherche en croisement entre l’I2M de Bordeaux (Institut de Mécanique et d'Ingénierie-Bordeaux) et le L2EP (Laboratoire d’Électrotechnique et d’Électronique de Puissance) de Lille.

 

Créé en 1989, le Laboratoire d'électrotechnique et d'électronique de puissance de Lille (L2EP, EA 2697) est né de la volonté de 4 établissements partenaires : l’Université des Sciences et Technologies de Lille, Arts et Métiers sciences et technologies, l’École Centrale de Lille, et l’École des hautes études d’ingénieur (Junia HEI) de regrouper au cœur d’un même laboratoire toutes les activités de recherche en Génie Électrique.

Le/la candidat(e) recruté(e) devra s’investir principalement dans le premier thème de recherche ci-dessous ; des activités plus transversales dans I2M seront également possibles.

 

- avec le département IMC : économie circulaire des machines électriques en lien avec les enjeux de matériaux critiques (dont matériaux magnétiques) et les difficultés d’approvisionnements en composants. Il faut re-concevoir des architectures innovantes favorables à la récupération de composants - modules en fin de vie pour une intégration dans des machines. Il faut aussi pourvoir diagnostiquer les flux de machines qui arrivent en fin de vie et évaluer les valeurs résiduelles des composants. Enfin il faut aussi caractériser et qualifier après récupération ces éléments. Une plateforme technologique de désassemblage robotisé est menée en cours de développement (Evolutive Learning Factory X-Manufacturing : ligne d’assemblage / désassemblage reconfigurable dédiée aux objets de la transition environnementale).

Ce sujet amènera à collaborer avec les collègues du L2EP (actions en cours : projets EU, Carnot Arts) mais aussi de l’institut de Chambéry (rattaché à l’I2M en recherche).

 

- avec d’autres départements, dont TREFLE : métrologie des faibles signaux à très haute fréquence (issus de caméras ou détecteurs pour la métrologie thermique par exemple). Pour l’analyse thermique ou des rayonnements électromagnétiques dans le domaine des hyperfréquences (dans la plage multispectrale du MégaHertz à quelques centaines de Gigahertz. Ainsi, des compétences en thermique ou en compatibilité électromagnétique (CEM) seront appréciées. Les interactions au sein d’I2M peuvent être envisagées autour du développement des méthodes de contrôle non-destructif

Au sein du réseau ENSAM, il ou elle pourra interagir avec le L2EP autour de compétences en thermique et CEM également, sur les problématiques des composants grand gap par exemple.

 

Compétences requises

 

  • Maîtriser les méthodes de transmission des compétences
  • Développer l’innovation pédagogique par la construction et la mise en œuvre de méthodes pédagogiques adaptées

 

  • Savoir travailler seul et en équipe
  • Savoir animer des réunions de coordination

 

  • Faire preuves de capacités relationnelles envers le public et les collègues
  • Être rigoureux, dynamique, méthodique et faire preuve d’initiative

 

Informations complémentaires

 

  • Mots clés

Génie électrique, électrotechnique, électronique de puissance, réseaux électriques, mécatronique, thermique, CEM

 

  • Volume horaire

384h d’enseignement sur 12 mois, dont une mission recherche qui sera définie avec le candidat retenu, la mission évoluera progressivement, la quotité de la mission augmentera chaque année.

Le candidat retenu pourra effectuer des heures complémentaires d’enseignement.

 

  • Profil recherché

Niveau :                        Bac+5 et diplôme en lien avec le génie électrique

Expérience :                   Enseignement supérieur apprécié

 

  • Nature du poste

Prise de fonction :           1er septembre 2022

Type de contrat :            Contrat d’enseignement (CDD jusqu’au 31 août 2025)

Localisation :                  Poste localisé sur le campus Arts et Métiers de Bordeaux-Talence (33400)

Rémunération :              Selon l’expérience et par référence aux grilles indiciaires des professeurs contractuels